UN RESTAURANT TRES CONVIVIAL

Voir l'article ci-dessous .

dimanche 25 mai 2008

Vallauris Golfe-Juan -

 Restaurant du CCAS :

maintenir un lien social

 Le personnel de Lou Miéjour du CCAS de Vallauris-Golfe-Juan, en compagnie d'une bénéficiaire satisfaite par le service proposé et Marie-Claude Moitry, adjointe déléguée aux affaires sociales de la ville. : DV

Trois femmes au service des autres. Lydia, Arlette et Nathalie travaillent au restaurant, Lou Miéjour, du Centre communal d'action sociale de Vallauris-Golfe-Juan.

Elles préparent la table et servent les repas. Mais pas seulement. Sous la direction de Lydia, Arlette et Nathalie essaient de maintenir un lien social entre les habitants de Vallauris-Golfe-Juan désireux de bénéficier du service.

Toutes trois solides au poste, leur préoccupation première est de transmettre du bonheur à leurs invités. Ils discutent, partagent des instants simples autour d'une table, comme pour casser une certaine solitude.

Geneviève Decool déjeune au CCAS depuis 1989 : « je préfère venir, rencontrer des personnes pour parler, plutôt que rester chez moi. Je m'ennuierai ferme ». Les bénéficiaires inscrits doivent résider dans la ville et avoir 60 ans au minimum, excepté leurs proches conviés à déjeuner.

Habitudes

Le Centre du Long séjour à Vallauris livre les repas du lundi au vendredi. Le restaurant peut accueillir jusqu'à 70 personnes, 80 l'été en raison des tables placées en terrasse. Elles sont 120 inscrites.

Pour déjeuner, chacun doit indiquer à l'avance le jour de la semaine. Le menu est fixé à 6 e 50, un prix raisonnable. De nombreuses activités agrémentent les journées du Lou Miéjour : repas à thème, cadeaux offerts, anniversaires, accompagnement musical par un accordéoniste. Tout participe à la convivialité du lieu. Marie-Claude Moitry, adjointe déléguée aux affaires sociales de la ville tente de redynamiser ce service, même si le personnel est souvent débordé par l'afflux de gens.

« Nous demandons parfois l'appui d'une aide ménagère », explique Lydia. Malgré ce bémol, l'accueil reste très chaleureux d'après Geneviève Decool. Un hommage appuyé envers le personnel du restaurant.

Danyl Vasto
Nice-Matin